Category Archives: à propos

Des chiffres et des infos

Le mois de janvier touche presque à sa fin et 2008 a déjà connu de nombreux rebondissements.

Mon audience connaît une croissance plus importante que prévue, j’ai déjà fait presque 60% de la progression prévue cette année. En général la montée s’effectue en paliers mais les “phases stagnantes” sont de plus en plus courtes. Ce n’est pas pour me déplaire. Seul effet secondaire négatif, mon serveur est à la limite et tient de plus en plus mal les pics de charge. Migration prévue dans les 2 mois. Le serveur sera peut être un BiXeon quadruple coeur de chez OVH, tout dépendra de ce qu’on me répond chez Webmaster-Hub (pub gratuite: Dan de Webmaster-Hub fais l’infogérance de mon serveur depuis quelques années, je vous le recommande) et de ce que je lirai sur le web…

Il n’y aura pas d’actionnaire chez moi. Je suis un peu soulagé de ne pas avoir à gérer cette évolution. Je reste seul dans ma bulle :)

Pas d’actionnaire mais un partenariat sérieux en vue…

Le marché du forex est sur le point de connaître une petite révolution en France. Le nombre d’acteurs présents va augmenter en quantité et en qualité. Reste à savoir si ce marché va intéresser les investisseurs (la progression de l’audience en France est plutôt mauvaise pour le moment).

Je suis sur le point de diversifier les revenus du site en intégrant de la vente. L’objectif est de tendre vers 15 à 25% du CA hors pub sur les 2 prochaines années.

Je passe deux demi journées par semaine à survoler ma maison. Si je peux conseiller quelque chose c’est de passer le brevet de pilotage :)

Sur ce blog j’ai 1530 visites par moteur de recherche ce mois ci avec 1307 mots clés différents. C’est l’effet longue traîne :)

J’ai été invité pour les voeux du délégué aux usages de l’Internet Bernard Benhamou. Cette fois je n’irai pas au ministère de la recherche, ça fait un peu loin pour un cocktail :)

Voilà, je me suis donc trouvé un peu de travail pour occuper mes journées.

Objectif, Stratégie, tactique

La lecture du blog de Sébastien m’a fait réfléchir. J’ai toujours parlé d’une stratégie à suivre mais jamais de tactique. A partir de maintenant je différencierai bien les deux.

Mon Objectif : devenir leader de mon secteur en nombre de visiteurs et de membres.

Ma stratégie (actions à mettre en place pour atteindre l’objectif) :

  • Développer des outils inédits.
  • Développer la communauté.
  • Me concentrer sur le marché des changes (éviter de couvrir trop de marchés financiers = trop de boulot pour une seule personne)
  • Rester indépendant.

Ma tactique (moyens à mettre en place pour conduire la stratégie) :

  • Sous traiter ce qui n’est pas mon coeur de métier, jusqu’à aujourd’hui j’ai toujours tout fait.  Il faut que ça cesse.
  • Améliorer l’interface utilisateur, l’ergonomie.
  • Veille concurrentielle pour rester à la pointe.
  • Prise en compte des retours utilisateurs.
  • Accélérer la fréquence de diffusion des news.
  • Mettre en place des outils communautaires.

Croyez moi, ce n’est pas évident de bien différencier la tactique de la stratégie et c’est encore moins facile de l’écrire.

Naissance et évolution d’une “startup”

J’ai longuement hésité à raconter mon expérience. Même si je suis très content de mon parcours je sais par expérience que ce genre de “révélation” entraîne autant de messages positifs que négatifs. Si je le fais c’est pour placer ce blog dans un contexte.

En fait je n’ai jamais considéré avoir créé une startup comme on le voit sur le web : idée révolutionnaire ou pompage d’une idée révolutionnaire, développement, levée de fond… J’ai toujours été très attaché à ma liberté et, malgré des opportunités qui semblaient très intéressantes, j’ai réussi à rester seul aux commandes de ma petite entreprise.

Tout a commencé en 2002, je travaillais comme support informatique dans une salle de marché à Paris. J’étais en contact quasi permanent avec des traders, sur tous les écrans je voyais à longueur de journée des cours de bourse. Il a fallu peu de temps pour que je me prenne au jeu. J’ai donc commencé à jouer en bourse. Mes compétences en informatique m’ont servi à filtrer tous ces cours pour essayer de sortir ceux qui avaient le plus gros potentiel. Tous les soirs je faisais tourner mes algorithmes sur des centaines d’action pour en sortir une petite dizaine qui devaient être celles qui allaient me rendre riche. Le système fonctionnait bien, l’objectif de 30% par an était plus ou moins bien tenu. Les ordres étaient passés en direct sur mon site. Et là j’ai eu l’illumination… En vendant ces conseils je pourrais certainement gagner beaucoup plus.

Début 2003 je profite de la crise en informatique pour partir sur un licenciement économique, en septembre 2003 je crée ma première activité de conseil et Mataf passe du mode gratuit au mode payant. De 1000 visiteurs quotidiens je suis passé à 10 (taux de transformation de 1%, c’est bien mais pas top), en 3 mois j’ai mis la clé sous la porte.

en 2004, il y a eu un moment de flottement. J’ai commencé à trader sur le marché des changes à plein temps puis j’ai rapidement repris la mise à jour des news sur mon site. En parallèle je me suis intéressé aux différents moyens de faire connaître mon site pour augmenter le nombre de visiteurs, j’ai fait une formation intensive en référencement pendant le concours mangeur de cigogne puis j’ai appliqué tout ce que je savais. Adsense a fait son apparition, fin 2004 je gagnais plus de 1500$ par mois avec un peu plus de 50’000 visiteurs pour 500’000 pages vues. Entre temps j’avais créé ma seconde entreprise.

A la fin de l’année 2004 un acheteur me propose 150’000 euro pour le site. Une longue hésitation mais le deal ne se fait pas.

2005 année de l’explosion. 70’000 visites en janvier, 170’000 en décembre. je sors rapidement du statut de micro entreprise mes revenus se diversifient un peu – j’ai des annonceurs en direct – et dépassent largement ce que je gagnais quand j’étais salarié. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

2006 On me propose un job dans mon secteur d’activité (Internet et marché des changes) très bien payé, à moitié en télétravail, carte blanche et je garde mon entreprise. Le début est très motivant, je bosse beaucoup, je double mes revenus. Au bout de 6 mois j’ai moins de liberté d’action, au bout d’un an je suis un simple exécutant. Je m’en vais. Pendant ce temps là l’audience de Mataf stagne toute l’année autour de 200’000 visites par mois. Le chiffre d’affaire est important. Vu que mes charges se résument à un serveur dédié et quelques achats de consommables le bénéfice progresse de plus de 50% par rapport à 2005.

2007 je suis de nouveau aux commandes à 100%. Stratégie de cette année : remonter l’audience, diversifier les revenus, sortir de l’image de site perso. Pour l’audience j’améliore et j’augmente le contenu, des 200’000 visites par mois je passe à plus de 300’000 en avril. Pour la diversification des revenus les propositions viennent toute seule, je suis sollicité pour une bonne dizaine de projets, j’hésite un peu puis je me concentre sur ceux qui me laissent une plus grande liberté. Et enfin pour la professionnalisation je change le design (c’est en cours) et je relance un partenariat avec le leader du secteur. Les prévisions pour 2007 sont très bonne, le chiffre d’affaire devrait encore progresser de 50%. Je commence à investir sérieusement pour manger les éléphants :)

Je sens que le rythme de croisière est pris.

Lancement du blog d’un artisan du web

Voilà c’est fait le blog est lancé.

Pourquoi un blog ?

Car ça m’oblige à mettre des mots sur mes idées, ça m’évite de travailler dans le flou.

Pourquoi artisan du web ?

Car je travaille seul à la campagne avec des outils qui ne sont pas industriels. Je commence ma journée à 6h30 pour la finir à 18h… Un vrai artisan quoi !