Category Archives: blogs

Etat de la blogosphère, commentaire rapide

On le lit partout, Technorati vient de publier l’état de publier l’état de la blogosphère. Je ne reviendrais pas sur le contenu de ce rapport qui a été traduit et commenté chez tubbydev, Didier Durand, Francis Pisani, Fred Cavazza ou encore Jean-Marie Le Ray.

Je retiendrais juste les commentaires sur la monétisation des blogs. D’après ce rapport les blogs qui ont plus de 100’000 visiteurs uniques sortent des revenus de 75’000$ soit 50’000€ par an. Cela étonne tout le monde y compris Techcrunch.

Alors 100’000 visiteurs uniques sur un blog actif doit représenter 200’000 visites. Même si on se base sur 150’000 visites ça représente un revenu par visite de moins de 0.03€, ce qui me semble correct mais pas extraordinairement haut.

Ensuite Technorati parle de blogs qui font 100’000 visiteurs uniques et plus… Tout est dans le “et plus”, si on n’a pas la limite haute on ne peut pas vraiment tirer de conclusions. Est ce que les blogs US qui ont une audience qui se compte en millions de visiteurs sont inclus ?

Dernier point, Technorati indique que le revenu médian est significativement plus bas. Ce qui veut dire que quelques blogs à très fort revenus tirent la moyenne vers le haut. Pour exagérer si je prends 100 blogueurs qui gagnent 10€ par an, 10 blogueurs qui gagnent 50’000€ et 1 qui gagne 5 millions la moyenne des revenus des blogueurs est de 50’000 euros par an… Notez que ce n’est pas très significatif…

Voilà donc un rapport qui aura illuminé la journée de certains blogueurs qui ont pensé un moment devenir très riche facilement…. Reste à devenir celui qui tire la moyenne vers le haut ! C’est comme au loto, si on joue pas on gagne pas :)

L’illustration vient de là

Concurrence entre les blogs

Hier je discutais avec des blogueurs de la concurrence entre les blogs, sujet hautement sensible. Techcrunch a abordé le sujet dans un billet publié en début de semaine :

Je décrirais la blogosphère, aujourd’hui, comme une sorte de Zone “No man’s land” sans Sheriff. Vous pouvez faire ce que vous voulez mais les plus politiciens tiennent la corde. Tous les autres sont noyés dans un chaos virtuel, luttant pour un peu d’attention ou demandant poliment si ils peuvent rejoindre la cour des grands.

Et ceux sont ces grands qui désormais commencent à lever des fonds et développent leur business. Ils ont soudain beaucoup plus à perdre. Les liens deviennent un élément clef, une sorte de capital politique qui doit être géré intelligemment. Un mauvais lien placé au mauvais moment et vous le regretterez. Quand vous commencerez à voir en les autres bloggers, que vous admiriez autrefois, des concurrents, vous commencerez à placer des liens différemment.

Les nouveaux bloggers sont en quête de ces précieux liens; Si vous êtes un “blogger moyen” les gros voudront votre soutien et vos liens également. Si vous jouez le jeu, votre trafic peut monter très rapidement. Mais si vous choisissez le mauvais blog, vous pouvez chuter très vite aussi.

La montée des blogs crée donc une concurrence qui pousse les blogueurs à limiter les liens sortants. Avec l’augmentation de l’audience les revenus deviennent confortables, les liens sont alors ressentis comme des fuites d’audience et donc d’argent. Plaie d’argent n’est pas mortelle sauf dans le business.

Ce raisonnement peut tenir la route si on considère que ce qui ne fait pas grossir nos concurrents est bon pour nous. Personnellement je trouve que cette approche est mauvaise car on ne fait jamais rien de bon avec des actions négatives.

De mon côté j’ai travaillé pour ma croissance en donnant aux autres. Je donne du contenu, parfois de l’espace pub ou de la visibilité. Ce que je reçois en retour c’est un peu de visibilité mais surtout une consolidation de ma crédibilité dans le merveilleux monde du marché des changes. La crédibilité donne du poids aux articles, attire les annonceurs, fait fonctionner le bouche à oreille. Cette fuite de contenu et donc la délocalisation de l’audience m’a paradoxalement aidé a augmenter mon audience.

Ce modèle est transposable dans le monde impitoyable des blogs. Les blogueurs ont intérêt à partager, mettre des liens sans compter le nombre de visiteurs qu’ils peuvent perdre et éventuellement donner du contenu pour avoir en retour plus de visibilité, la reconnaissance de ses pairs et au final un charisme au top… Et donc des annonceurs.

Alors stratégie d’ouverture ou de fermeture ?

Illustration