Category Archives: Objectifs

Une nouvelle ligne droite

Depuis hier je gère de nouveau la vente d’espace pub en direct. Les performances étaient loin de mes espérances en 2008, cette décision me semble donc naturelle. Comme je l’avais déjà écrit, la grande différence vient d’un contrat exclusif de longue durée avec un seul annonceur : FXCM. FXstreet, une société espagnole qui possède le portail leader mondial sur le forex, qui gérait mon espace pub l’an dernier pense que c’est une erreur stratégique car je ne peux pas maximiser les revenus publicitaires, que je perds mon indépendance, et que les annonceurs risquent de ne plus revenir si je ré-ouvre les espaces pub.

Je ne pourrais effectivement pas “maximiser les revenus publicitaires”. Mais je n’ai jamais été dans une course à la croissance. Je travaille en famille là où Fxstreet a une véritable industrie avec une trentaine de salariés.

“Je perds mon indépendance“… Certainement mais je gagne en visibilité à long terme.

Les annonceurs risquent de ne pas revenir“. Jusqu’à présent presque tous les annonceurs m’ont demandé de les prévenir rapidement lorsqu’un espace pub se libère. Et il y a toujours Adsense qui, même si ce n’est pas extraordinaire, donne toujours beaucoup plus qu’un smic à lui seul…

Pour le moment je ne me fais pas trop de soucis puisqu’en plus, d’après Google trends, je viens de toucher le portail leader (cf le graphe ci dessus, forexfactory est un forum et dailyfx le site de contenu de mon annonceur)

Dans cette guerre d’audience Fxstreet compte lancer un site en français. Ils ont l’avantage d’avoir eu accès à 100% de mes stats pendant 1 an ce qui devrait leur donner un petit plus stratégique. Mais Mataf sera certainement moins touché que mes confrères en .fr vu que mon taux de croissance vient d’Amérique du Nord et d’Asie (véritable coeur d’audience du marché du forex).

Ma marge de progression d’audience est encore très élevée. Fxstreet compte 700’000 visiteurs uniques par mois, je suis à moins de 10% derrière mais j’ai un taux de croissance supérieur de 5 points (s’ils font +10% je fais +15%). Je devrais donc les dépasser ce trimestre. Par contre ils ont plus de visites par visiteurs et donc plus de pages vues, là encore l’écart se réduit rapidement.

Côté revenu, les espagnols comptaient sur un chiffre d’affaire de 4.1 millions de dollar en 2008. Ce qui me laisse penser que j’ai vraiment intérêt à continuer de creuser aux USA et en Asie, là ou les courtiers sur les changes se trouvent en majorité. Même si leur chiffre d’affaire vient en partie d’une activité d’apporteur d’affaire (ils touchent un pourcentage des gains des brokers durant toute la vie du client) ce que je ne compte pas faire tant que je resterais seul.

Si je résume : mon contrat pub sur 2 ans me permet de me concentrer sur le contenu. Cette stratégie d’un contenu de qualité plutôt qu’en quantité est très bénéfique sur l’audience. Mon objectif de passer devant tout le monde gagne donc en crédibilité… A terme je ne pense pas développer à outrance le chiffre d’affaire par contre le site pourrait devenir intéressant pour un groupe média ou un broker.

J’adore jouer à ce jeu d’échec sur le web.

Regarde le passé, imagine l’avenir

Fixer des objectifs pour les années qui viennent est un exercice perilleux. Les objectifs de CA ou d’audience sont rarement dans les projections. Tant pis, je me plie quand même à l’exercice.

La méthode est rudimentaire, je prends l’évolution des années précédentes et je fais une rêgle de 3. Ca donne une idée de ce qui est envisageable et ça évite de réver en s’imaginant qu’on va tutoyer les sommets en 6 mois… Ben oui, à moins d’un miracle si on ne bosse pas plus il n’y a pas de raison que la croissance s’accélère.

L’audience trimestrielle a une croissance quasi constante, j’ai connu un creux en 2006 lorsque j’avais 2 boulots en parallèle. Curieusement le creux a été comblé dès que j’ai repris mon activité à 100%. Si je continue sur ce chemin je devrais enfin atteindre les 500’000 visites mensuelles en fin d’année et les 600’000 fin 2009.

Chiffre d’affaire, même combat, on prend les chiffres des années précédentes et on évalue le CA futur. Pour affiner un peu j’ai mis en parallèle le CA (courbe) et le nombre de visites (histogramme) sur l’année, j’ai une corrélation assez importante entre ces deux données, ce qui me laisse penser que si j’atteins mes objectifs d’audience je pourrais enfin faire l’aile ouest du chateau.

Si je travaille dans la continuité je devrais pouvoir atteindre ces objectifs. Si j’intègre un actionnaire (et donc un apport de trésorerie) et que je ne travaille plus seul sur la technique alors mes objectifs seront relevés de 50% sur 2 ans (ce chiffre n’est pas totalement basé sur du pifomètre).

Le chemin est tracé, il reste à essayer de le suivre sans se disperser. La stratégie de diversification géographique est le point clé pour continuer à réussir, la tentation de m’inspirer du web 2.0 est le meilleur moyen de me disperser.