Les fax de Swiss money report

La société Anglo-néerlandaise Swiss Money Report semble envoyer de nombreux fax non sollicités. Depuis quelques jours je reçois de nombreux mails depuis le formulaire de contact de Mataf pour ne plus recevoir de fax de Swissmoneyreport (apparemment certains en reçoivent plusieurs pas jour et même en pleine nuit).

Je n’ai bien sur rien à voir avec ce truc.

Je ne sais pas comment on peut bloquer un numéro sur son fax et apparemment c’est difficile de se désabonner de Swissmoneyreport.

C’est dit.

Aider Wikipedia… ou pas

Pocarles veut aider Wikipedia. Wikipedia est un superbe site extrêmement pratique. Cependant, en bloquant les liens externes avec des nofollow, ils deviennent un trou noir du web (plein de liens rentrant et aucun sortant). De part leur structure ils arrivent bien à se positionner sur les moteurs de recherche mais ne font pas profiter leurs sources de ce positionnement.

Ce que fait facebook sur les visiteurs Wikipedia le fait avec les moteurs de recherche, une sorte de sous Etat dans l’Etat.

Tant qu’ils continueront dans cette voie, ils n’auront pas mon soutient.

(je recopie ici mon commentaire posté là bas !)

Monétisation des contenus Internet et Mobile

A force de bookmarker des études et des billets de blogs sur la monétisation je commence à en avoir de partout. Je vais en faire un bilan/résumé rapide. Je vais commencer par remercier Cédric Naux (directeur du dev numérique de Bayard Jeunesse) pour tout le contenu qu’il partage sur Twitter.

Monétiser les médias numériques

Une étude de Ernst & Young dans le cadre du Forum d’Avignon : “créer de la valeur que les consommateurs sont prêt à payer”. Dans cette étude on apprend que l’évolution de l’utilisation d’Internet aux états Unis est saturé – il ne progressera plus beaucoup- Par contre la croissance viendra des usages mobiles dans le monde, d’après cette étude on a encore 3 bonnes années de forte croissance.

La part de la pub sur Internet va passer de 15% du total des dépenses pub (affichage+radio+tv…) estimé à $362M pour monter à 20% en 2014, le marché devrait être alors de $460M. Soit une progression de 70% en 4 ans.

L’industrie des jeux a passé brillamment le passage de la monétisation sur mobile, le secteur de la presse est, par contre, décevant.

La fragmentation du contenu semble être une solution pour monétiser sur le Web. Exemple de la musique vendue à l’unité et non par album.

Le mythe du Freemium ou pourquoi le gratuit ne fait pas vendre

Un retour d’expérience très intéressant sur le modèle freemium. En gros l’auteur propose un produit en plusieurs version, une gratuite pour attirer le chaland, et une payante avec plus d’options. En résumé, moins de 1% de ceux qui prennent le produit gratuit vont finir par payer. Et si on enlève le produit gratuit pour ne proposer que la version payante on vend 10 fois plus. Ce retour d’expérience est à lire.

Sur le “Freemium Myth more data” on apprend que CrazyEgg a fait la même expérience et a doublé son chiffre d’affaire instantanément. A lire aussi : Le “Freemium myth” qui recommande de ne pas trop segmenter ses offres et de faire attention au modèle freemium…

Les 3 étapes du succès pour le freemium

Un article un peu en contradiction avec le premier dans lequel on apprend que Evernotes a un taux de transformation qui augmente avec le temps d’utilisation de la version gratuite. En gros, certains utilisateurs mettent beaucoup de temps pour passer à la version payante.

L’expérience ratée sur le modèle freemium relatée ci dessus a donc peut être un paramètre manquant : le temps. En laissant le modèle free assez longtemps il aurait peut être eu une bonne surprise au bout de quelques mois/années.

Le paywall est-il un succès ?

Il y a quelques mois Ruppert Murdoch a décidé de faire payer TOUS les lecteurs du Times. Bilan : forte chute du nombre de visiteurs, plus de visiteurs via les outils de recherche… Mais des lecteurs qui payent. Succès mitigé, il est un peu tôt pour savoir si l’audience va continuer à s’éroder ou s le nombre d’abonnement va se maintenir.

l’entrepreneur est un homme dont trois idées sur quatre échouent

En France, les caisses de l’Etat sont vides. (…)
Le système court à la faillite. L’explication tient à l’augmentation du secteur étatique, de «sa cléricature budgétaire» et à la réduction simultanée du rôle de l’entrepreneur.
Pour analyser la chute d’une économie, il faut comprendre le processus de création de richesses: l’entrepreneur, explique Gave, est un homme dont trois idées sur quatre échouent, mais dont la rentabilité d’une seule bonne idée peut être formidablement profitable. Sa rentabilité, c’est le profit. Or en France, la tendance structurelle des profits est à la baisse (aux Etats-Unis, elle est stable à 6% du PNB). C’est inquiétant car l’évolution de l’emploi suit avec six à neuf mois de retard celle des profits des entreprises. Le créateur d’emplois, c’est donc l’entreprise et son profit. Les socialistes ont tort d’appeler à la lutte des classes et de répéter que «le profit est un vol».
Les profits diminuent en France parce qu’on refuse le mécanisme de destruction créatrice. Si l’on interdit la destruction, on empêche la création. Empêcher la destruction de La Poste, c’est freiner le développement d’Internet, selon Gave. (…)
Depuis 1990, il -L’Etat- a gagné deux fois plus que l’entrepreneur avec des revenus sans risque, les obligations de l’Etat. «Si l’on rémunère mieux l’absence de risque que la prise de risque, le système ne peut pas fonctionner», explique l’auteur.(…)
Les étudiants français sont parfaitement rationnels dans leur désir d’être fonctionnaires, affirme Charles Gave. Ils sont bien payés, partent rapidement à la retraite et travaillent dans un secteur qui ignore la récession alors que l’économie privée en a connu cinq en 30 ans.

Source : Le Temps

Les chinois nous expliquent le déclin de l’Europe

Une vidéo intéressante montre le point de vue sur le déclin de l’Europe d’un professeur d’économie chinois. Beaucoup de commentaires sous cette vidéo vont dans le sens du professeur…

J’ai quand même tendance à me méfier de ce que je trouve sur le web… Est ce que la traduction du professeur Kuing Yamang (kouign aman?) est une vraie traduction??

Qu’est ce qu’un haut revenu ?

Pour le député Mariton 5000€/mois n’est pas un revenu de riche… C’est d’ailleurs le revenu d’un cadre moyen. Je sens qu’on va avoir un long et pénible débat sur le salaire minimum pour être considéré comme riche.

Le plus simple serait de donner ce niveau en fonction de la population française. Par exemple on pourrait dire que les 10% des français qui ont  les plus haut revenus sont riche…  A ce moment là la richesse se situe a 4500€/mois environ. Si on se restreint au 5% le salaire du riche sera de 5500€/mois. Et si on prend seulement 1% le revenu pour être riche passe à 10000€/mois. (données de 2006).

répartition des salaires en france
répartition des salaires en france

La bulle chinoise

Va-t-on vers un chaos mondial ? Voilà de quoi se faire peur :

La situation de l’économie chinoise est très différente de celle des USA : Des ménages qui épargnent beaucoup (jusqu’à 30% de leurs revenus), un pays qui produit et exporte également beaucoup et réalise de larges excédents commerciaux dans ses échanges avec les USA et l’Europe.
Cependant, depuis près de 2 ans, le principal déséquilibre de l’économie chinoise s’est fortement aggravé : Il s’agit de la part excessive occupée par l’investissement dans la croissance (au détriment de la consommation).
(…)
L’occident a expérimenté la fuite en avant dans la consommation à crédit, la Chine a choisi la fuite en avant dans le surinvestissement. Et ces deux systèmes économiques ont un point commun : la création d’une bulle de crédit.
(…)
Si cela se produit, les deux crises (Chine et Occident) entreront en résonance, un retour des pays occidentaux en mode récession accentuant encore les conséquences d’une crise de surproduction en Chine via la baisse des échanges internationaux, et une crise en Chine sonnant le glas des espoirs des multinationales occidentales qui espéraient y trouver un relais de croissance.

A noter que dans les commentaires qui suivent ce billet on évoque déjà une nouvelle guerre mondiale (nucléaire ?).

Je vous laisse, je vais préparer mon paquetage de survie.